Commerce Equitable

Principes du Commerce Equitable

producteurs-de-sanchirio-dans-leur-champ-saldac
Producteurs de Sanchirio dans leur champ ©SALDAC
Le commerce équitable est une alternative encore trop récente pour faire face au monopole des acheteurs locaux et à la fluctuation des cours des matières premières sur le marché international. En effet, le Pérou comme les autres pays sous développés dépendent de l’exportation de leurs matières premières pour assurer le développement interne.

Cependant la spéculation internationale sur les marchés financiers (et son influence sur le cours des matières premières) ne permet pas aux pays concernés de dégager les devises nécessaires pour un développement contrôlé et équilibré sur l’ensemble de leur territoire. Les cours mondiaux sont définis à la bourse de New York par les grandes multinationales exportatrices qui spéculent sur les tarifs pour leur plus grand bénéfice.

Dans le cas du café, les prix connaissent une chute historique dans les pays producteurs, pendant qu’en Europe le prix d’un paquet de café moulu n’a pas bougé. Ce sont les pays importateurs non producteurs qui consomment 75 % de la production mondiale de café. Entre 1999 et 2001, le prix du café au Pérou a chuté de 50 %. L’échange est donc inégal entre le nord et le sud : les grandes entreprises multinationales réalisent des profits énormes, alors que les petits producteurs se marginalisent de plus en plus et sont contraints de vivre dans des conditions de sous développement de plus en plus inadmissibles.

Un commerce injuste

Les petits producteurs sont donc les principales victimes de ce commerce injuste puisqu’ils n’ont pas les structures adéquates ni les moyens pour accéder à un marché extérieur. Ils dépendent alors des intermédiaires locaux pour la commercialisation de leurs produits, qui proposent des tarifs beaucoup trop faibles pour que les paysans puissent couvrir leurs coûts de production, valoriser leurs cultures et recevoir un revenu digne de tout être humain.

Le commerce équitable est une initiative qui vise à réduire les inégalités, pour que les petits producteurs puissent enfin recevoir un revenu rétribuant les efforts fournis, et pour qu’ils retrouvent leur dignité. Le but est d’acheter la production aux paysans du tiers monde à un prix minimum, dit juste, supérieurs aux cours mondiaux, garantissant ainsi un revenu pour les producteurs concernés ainsi que l’amélioration de leurs conditions de vie.

champ-de-maca-au-perou-saldac
Champ de Maca dans les hauts-plateaux péruviens ©SALDAC

Historique

Années 70

La première alternative de commerce équitable en France remonte aux années 1970 avec l’installation des boutiques Artisans du Monde.

Années 80

Dans les années 1980, l’entreprise Andines met en oeuvre une démarche et une pratique de commerce équitable, sur l’ensemble de la filière, avec différents partenaires dans le monde.

1988-1992

C’est ensuite l’association Max Havelaar qui débute en Hollande en 1988, commençant ses actions avec le café, puis la Belgique en 1990 et la Suisse en 1992 prennent le relais.

92-93

C’est ensuite en Angleterre que se crée l’organisation Café direct en 1992, dont le concept est légèrement différent de celui de Max Havelaar, et en 1993 apparaît en Allemagne et au Canada l’initiative de Transfair.

Le logo SPP « Simbolo de Pequenos Productores »

En 2006 est lancée l’initiative SPP « Symbole des Petits Producteurs »

qui regroupe les petits producteurs d’Amérique du sud organisés pour un commerce équitable. Peu à peu le cahier des charges et les normes se mettent en place, définis par les producteurs eux mêmes. En 2010 les premières initiatives de certification voient le jour, des organismes indépendants à la normes se chargent des audits pour le compte des producteurs.

La grande nouveauté : un label qui appartient vraiment aux producteurs.

Pour en savoir plus : http://www.spp.coop

SALDAC en tant qu’acheteur adhère à cette nouvelle norme en 2016, car cette démarche se rapproche le plus de notre philosophie.

Notre conception pour un commerce plus équitable

decoupe-des-cabosses-de-cacao
Découpe des cabosses de cacao ©SALDAC
reunion-avec-les-producteurs-de-corossol-rio-negro-saldac
Réunion avec les producteurs de Corossol, Rio Negro 2009 ©SALDAC

SALDAC suit la lignée de ses prédécesseurs s’engageant dans une démarche pour un commerce plus équitable. Mais nous allons encore plus loin dans la pratique :

pour nous, il ne s'agit pas seulement d'acheter les produits plus cher aux producteurs du sud, mais aussi que l'équité soit respectée tout au long de chaque filière, de la production à la consommation, notamment pour ce qui concerne les réseaux de vente en Europe.

l'indépendance des producteurs est aussi un critère important dans la mesure où il ne doivent pas seulement dépendre des exportations, mais penser aussi à mettre en place des reseaux de ventes locaux. Le refus de la monoculture, la protection de la biodiversité et la souveraineté alimentaire seront aussi primordiales dans le choix de nos partenaires.

le choix des transformateurs se fera en fonction de la proximité à notre entreprise pour reduire l'impact écologique, mais aussi selon le respect de régles sociales et environnementales dans leur fonctionnement, tout en privilégiant le secteur artisanal et le savoir faire.

nous privilégions une distribution de proximité, par le biais de boutiques spécialisées (en produits équitables, biologiques, torréfacteurs...), où le commerce reste à une échelle humaine pour que les projets puissent être retransmis à la clientèle de manière efficace, avec un maximum d'information et de transparence.

nous attachons aussi beaucoup d'importance à la création d'emplois au nord, pour le bon fonctionnement de ce commerce et pour pérenniser les projets.

nous intégrons aussi une démarche pour que soit pris en compte les petits producteurs du nord qui ont aussi du mal à survivre face à l'apparition des centrales d'achat de la grande distribution, responsables de la disparition d'une grande partie du petit paysanat français et de la précarisation de leurs employés.

C’est pourquoi nous refusons le système de la grande distribution, tout à fait incompatible avec une vraie démarche de commerce équitable.
En effet, le commerce équitable doit être une vraie alternative au commerce capitaliste ultralibéral, et non une simple niche tolérée, marchant main dans la main avec les géants de l’exploitation.

Ainsi, SALDAC est membre de MINGA, association de commerce équitable créée en 1999, qui regroupe plusieurs acteurs engagés dans cette démarche. Le but de MINGA est de mettre en relation les acteurs du commerce équitable en France et en Europe, d’informer le public sur les différentes pratiques, mais aussi de faire avancer le débat sur le commerce équitable pour éviter les récupérations par les enseignes peu scrupuleuses.
Consultez le site http://www.minga.net pour en savoir plus sur le commerce équitable et ses enjeux.
Le cahier des charges de l’association est disponible sur son site.

Depuis 2009 à l’association Minga, nous ne parlons plus de commerce équitable, mais d’économie équitable, car les enjeux vont bien au delà d’un simple échange mercantil : biodiversité, souverainneté alimentaire, respect des uns et des autres, indépendance, transparence...Pour « Agir ensemble pour une économie équitable, rendez vous sur le site http://www.minga.net

Le logo SPP « Simbolo de Pequenos Productores »

La certification SPP depuis fin 2016.

A la demande de certains de nos clients et pour plus de visibilité pour le consommateur final,  nous décidons de faire certifier nos filières par la nouvelle démarche SPP : « Symbol des Petits Producteurs » : un vrai label appartenant aux producteurs qui en définissent eux mêmes les normes.

Cette certification est la plus proche de notre conception pour un commerce plus équitable, car elle redonne le pouvoir aux organisations de producteurs paysans. Elle valorise leur travail, tout en respectant la biodiversité, dans une logique de souveraineté alimentaire.

Nos filières café, cacao et chocolat, sucre, chia et quinoa sont donc certifiées depuis le mois de juillet 2016. Certification obtenue rapidement vu que nos partenaires et nous mêmes oeuvrons pour un commerce plus équitable depuis l’année 2000.

Pour en savoir plus sur le logo SPP: http://www.spp.coop

Passez à la pratique du commerce équitable en découvrant les produits importés par SALDAC !

La boutique SALDAC